Revue de presse

Synthèse canadienne sur la question de l'électrohypersensitivité

 

Nos amis canadiens ont réalisé une très bonne synthèse sur le sujet de l'électrohypersensitivité.

Rappelons que certaines imprécisions de langage peuvent être fatales aux personnes électrohypersensibles. 

Ainsi les anomalies du cerveau observées dans la dernière étude sur des personnes EHS ne sont pas du fait des personnes chez qui elles se produisent, mais elles sont une réaction de l'organisme de ces personnes à la suite d'une exposition aux champs électromagnétiques. On parle d'électrohypersensitivité qui est la réaction d'une électrohypersensibilité excitée par les ondes. S'il n'y a pas de pollution, il n'y a pas de réaction. C'est un processus de biophysique : un stimulus envoyé sur un terrain réceptif provoque une réaction de ce terrain-là.

Donc attention à ne pas assimiler la personne et sa nature biologique à la réaction de son organisme à cause d'une agression extérieure : attention à ne pas confondre électrohypersensibilité et électrohypersensitivité.

 

LISTE DE TOUS LES ARTICLES PUBLIES SUR LES EFFETS DES CHAMPS EM

 

Un site internet rassemble toutes les études publiées sur les effets des champs électromagnétiques sur la santé, qu'elles soient au bénéfice des lobbies ou qu'elles soient au bénéfice de la vérité.

 

Altération des fonctions cognitives des rats exposés aux micro-ondes

 

Une étude sur les effets d'exposition de rats à des rayonnements micro-ondes (Alterations of cognitive function and 5-HT system in rats after long term microwave exposure - Altérations de la fonction cognitive et effets neurogenotoxiques chez des rats exposés à de faibles intensités de rayonnement de micro-ondes) est parue en 2015 dans la revue PubMed (Physiol Behav. 2015 Mar 1;140:236-46).

 

Cette étude a étudié les effets de l'exposition répétée aux micro-ondes de faibles intensités sur la fonction cognitive, la protéine de choc thermique 70 (HSP70) et les dommages de l'ADN dans le cerveau de rats.

Des expériences ont été réalisées sur des rats Fischer mâles exposés aux MWR pendant 180 jours à trois fréquences différentes : 900, 1800 MHz et 2450 MHz.

Les animaux ont été séparés en 4 groupes:

1) groupe I: simulacre d'exposition

2) groupe II: exposition aux micro-ondes à 900 MHz, le taux d'absorption spécifique (SAR) 5,953 × 10(-4) W / kg

3) groupe III: exposition à 1 800 MHz, SAR 5,835 × 10(-4) W / kg

4) groupe IV: exposition à 2450 MHz, SAR 6,672 × 10(-4) W / kg. (*)

(*) 5.835 × 10(-4) w/kg = 5.835 x 0.0001 = 0.0005835 w/kg 
5.953 × 10(-4) w/kg = 5.953 x 0.0001 = 0.0005953 w/kg 
6.672 × 10(-4) w/kg = 6.672 x 0.0001 = 0.0006672 w/kg 
soit bien en dessous des 2W/kg règlementaires (les DAS de téléphones est limité à 2W/kg)

Tous les rats ont été observés au niveau de leur fonction cognitive une fois la période d'exposition achevée et ils ont ensuite été tués pour recueillir leur cerveau.

Le niveau de HSP70 a été mesuré ainsi que les dommages causés à l'ADN.

Les résultats ont montré une diminution de la fonction cognitive, à un niveau de HSP70 élevée, et des lésions à l'ADN dans le cerveau des animaux exposés aux micro-ondes.

Les résultats ont indiqué qu'une faible intensité d'exposition chronique aux micro-ondes dans la gamme de fréquences de 900 à 2450 MHz peut avoir des effets nocifs sur le cerveau.

 

Etude sur les effets des ondes Wifi sur le coeur et la pression artérielle de lapins

 

Une étude a été réalisée sur les lapins albinos (Effects of acute exposure to WIFI signals (2.45 GHz) on heart variability and blood pressure in Albinos rabbit - Effets de l'exposition aiguë à des signaux Wifi (de 2.45GHz) sur la variabilité cardiaque et la pression artérielle chez les lapins albinos), parue dans la revue Elsevier (Volume 40, Issue 2, September 2015, Pages 600-605).

Des lapins mâles adultes ont été subi des expositions aiguës au WIFI (2.45GHz) pendant une heure. Des mesures ont été effectuées sur le fonctionnement du coeur par électrocardiogramme et la pression artérielle pendant les expositions aiguës, avec les antennes WIFI placées à 25 cm sur le côté droit, proche du cœur.
L'exposition au WIFI a augmenté la fréquence de l'activité cardiaque (+ 22%) et la pression artérielle (+ 14%) de ces individus.
En outre, l'analyse de l'ECG a montré que le WIFI avait induit une augmentation des intervalles PR et QT. En revanche, la même exposition n'a pas réussi à modifier l'amplitude maximale des ondes P. Après une injection de dopamine (0,50 ml / kg) et d'épinéphrine (0,50 ml / kg) par voie intraveineuse, toujours sous une exposition aiguë à ces radiofréquences, il a été constaté que le WIFI modifiait l'action des catécholamines (dopamine, l'épinéphrine) sur la variabilité cardiaque et sur la pression artérielle par rapport au témoin.
Ces résultats suggèrent pour la première fois que l'exposition au WIFI affecte le rythme cardiaque, la pression artérielle, et l'efficacité des catécholamines sur le système cardiovasculaire, ce qui indique que les radiofréquences peuvent agir directement et/ou indirectement sur le système cardio-vasculaire.

 

Etude sur l'électrohypersensitivité

 

Une étude (Functional brain MRI in patients complaining of electrohypersensitivity after long term exposure to electromagnetic fields) parue en juillet 2017 (Rev Environ Health 2017; 32(3): 291–299) rapporte les résultats d'observation sous IRM sur 10 patients électrohypersensibles que l'on a exposés durant une longue période à des champs électromagnétiques. Les résultats montrent des anomalies de fonctionnement au niveau cérébral : l'anomalie est décrite comme une hyper-connectivité du composant antérieur dans la zone orbitofrontale moyenne.

En termes militaires, précise l'étude, "électrohypersensitivité" s'appelle "empoisonnement aux rayonnements de micro-ondes".

 

 

Le programme national de toxicologie trouve l'origine de cancers dans les rayonnements des radio-fréquences

 

A la suite du 53ème Congrès de la Société Européenne de Toxicologie (European Societies of Toxicology - EUROTOX) à Bratislava, Slovaquie, du 10 au 13 septembre 2017, des actes sont parus le 20 octobre 2017. Le chercheur Mc Cormick a présenté le résultat de ses expérimentations sur des rats exposés aux rayonnements des radio-fréquences.

Le programme national de toxicologie des Etats-Unis (U.S. National Toxicology Program) a financé ce laboratoire pour identifier et caractériser sur des rats (jeunes, adultes, femelles en gestation) les effets aigus, sub-chroniques et chroniques d'une exposition aux rayonnements non thermiques des radio-fréquences. Il est constaté que la température du corps ne s'élève pas d'1° C.

L'exposition de 10 semaines (sub-chronique) révèle des effets toxiques significatifs des rayonnements non-thermiques sur la survie, le poids du corps, des signes cliniques, l'hématologie, ou effets graves ou pathologies microscopiques.
 
Des études sur 2 années ont permis de déterminer si l'exposition aux rayonnements non-thermiques des radio-fréquences accroissaient les impacts sur la néoplasie dans quelques cas. Les rats de sexe mâle exposés aux radio-fréquences ont développé un gliome (cancer au niveau du cerveau) de manière accrue et un schwannome (cancer au niveau du coeur). Cette augmentation n'a pas été constatée chez les rats femelles.
 
Gliomes et schwannomes ont été identifiés dans un certain nombre d'études épidémiologiques comme néoplasmes provoqués de manière possible par les radio-fréquences.
 
En considérant les résultats contradictoires des études épidémiologiques d'une part et d'autre part des absences d'impacts généralement admis en ce qui concerne les mécanismes biophysiques ou moléculaires à propos de la question si les radio-fréquences induisent ou favorisent la néoplasie, les résultats obtenus sur les rats vont jouer un rôle central dans les évaluations "du poids de la preuve" des effets possibles sur la santé de l'exposition aux radio-fréquences.
 

La technologie WiFi : une expérience incontrôlée sur la santé de l'humanité

 

La revue scientifique Electromagnetic Biology and Medicine a publié en Juin 2013 (32(2): 200–208) un article de deux chercheurs russes, Markov et Grigoriev, sur la technologie WiFi, "expérience incontrôlée sur la santé de l'humanité".

 

LES RADIO-FREQUENCES SONT CANCERIGENES DE NIVEAU 1

 

Un expert chercheur oncologue et expert-conseil auprès de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a récemment déclaré qu'il y a à présent suffisamment de preuves pour classer les ondes des technologies sans fil (radio-fréquences) en "cancérigènes de niveau 1 pour l'homme". Lors d'un colloque du 31 Juillet 2017 de l'Environmental Health Trust, il a présenté ses conclusions. Une vidéo est consultable.

Les autres références scientifiques des dernières années sont consultables sur le site de l'Environmental Health Trust.

 

LES DANGERS DU WIFI

 

Plusieurs articles scientifiques parus récemment soulignent les graves dangers d'une exposition prolongée au Wifi, parmi lesquels ces deux articles prouvant les effets délétères sur les rats :

Oxidative stress of brain and liver is increased by Wi-Fi (2.45GHz) exposure of rats during pregnancy and the development of newborns. (Çelik Ö, Kahya MC, Nazıroğlu M., 2015) (Traduction du titre : Le stress oxydatif du cerveau et du foie est augmenté par l'exposition Wi-Fi (2,45 GHz) des rats pendant la grossesse et le développement des nouveau-nés.)

The ameliorative effect of gallic acid on pancreas lesions induced by 2.45 GHz electromagnetic radiation (Wi-Fi) in young rats. (SenayTopsakal, OzlemOzmen, EkremCicek, SelcukComlekci, 2017) (Traduction du titre : L'effet améliorateur de l'acide gallique sur les lésions du pancréas induites par le rayonnement électromagnétique à 2,45 GHz (Wi-Fi) chez les jeunes rats)

RAYONNEMENTS DE TELEPHONES PORTABLES ET CANCERS DU CERVEAU

Les scientifiques suédois, Michael Carlberg et le Pr. Lennart Hardell viennent de publier une série d'articles démontrant les effets des rayonnements non ionisants sur les risques de cancers : "Evaluation of Mobile Phone and Cordless Phone Use and Glioma Risk Using the Bradford Hill Viewpoints from 1965 on Association or Causation" (2017). Leur conclusion est que ces rayonnements doivent impérativement passer dans la catégorie "cancérigène" au niveau de la classification de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Ils confirment l'influence prépondérante du réseau de lobying de l'industrie "qui empêche que la population soit alertée des risques. Le danger pour la santé est écrasé par la recherche du profit". 

Texte en anglais

Texte en allemand

Il n'y a jamais rien eu de plus polluant que les éoliennes

Le documentaire de la télévision australienne est sans ambiguïté : il n'y a jamais eu un produit de l'industrie plus polluant que les éoliennes. Les dommages environnementaux rien que pour la fabrication de ces machines, sont extrêmement choquants.

DECRET VISANT A PROTEGER LES TRAVAILLEURS DES EFFETS DES CHAMPS EM

 

Publié au Journal Officiel, le décret visant à protéger les travailleurs des effets des champs électromagnétiques.

 

LES EOLIENNES et LES CHAMPS ELECTROMAGNETIQUES

Voici une vidéo pour vous détendre un peu et pour crier haut et fort la vérité sur les éoliennes et sur les champs électromagnétiques.

 

NOUVEL ARTICLE SUR LA MORT DES ABEILLES

 

L'auteur de l'article, un chercheur indépendant de Bruxelles, Marie-Claire Cammaerts, a effectué des recherches sur la mortalité des abeilles. Les champs électromagnétiques sont responsables.

 

Nouvelles recommandations de l'Académie américaine de pédiatrie

 

En réponse à l'étude du Programme National Américain de Toxicologie, l'Académie américaine de pédiatrie publie des recommandations viasant à limiter l'exposition des personnes aux ondes de téléphonie mobile, aux rayonnements Wifi en raison du développement de cancers du cerveau (gliomes) et de dommages provoqués à l'ADN, principalement en ce qui concerne les enfants.

 

1 heure de Wifi par jour augmente le stress oxydatif

 

Une étude à paraître dans le prochain Journal of Chemical Neuroanatomy de septembre 2016 montre que les rayonnements Wifi provoquent une production excessive de substances réactives de l'oxygène (ROS)  et diminuent la défense de l'organisme contre les agents oxydants, ce qui conduit à une oxydation du cerveau, et des dommages au foie et aux membranes.

L'étude a été menée par des chercheurs turcs sur 16 femelles rats enceintes puis leurs 48 nouveaux-nés. Dans le groupe exposé (Wifi 2.45 ghz, 1h/jour, 5 jours/semaine), le niveau de lipides dans le cerveau et le foie était plus important, et l'activité du peroxydase de glutathion (GSH-Px) ainsi que les concentrations de vitamines anti-oxydantes A et E, et de beta-carotène étaient plus basses, toujours dans le cerveau et le foie. Les concentrations de vitamine C et de glutathion (GSH) étaient aussi plus faibles dans le cerveau.

 

L'électrohypersensitivité reconnue par la Haute Cour de Madrid comme cause d'un handicap permanent

 

La Haute Cour de Justice de Madrid vient de reconnaître l'électrohypersensitivité comme cause d'un handicap permanent. Lire la suite.

Le jugement en espagnol est téléchargeable ici.

 

 

Antennes et Wifi responsables de cancers

 

Selon un expert de l'OMS (Organisation mondiale de la santé), le Dr Anthony Miller, les réseaux Wifi dans les écoles et les antennes de téléphonie mobile au-dessus des écoles peuvent augmenter significativement le risque de cancer des populations. Lire la suite.

 

CANCERS DUS AU TELEPHONE PORTABLE : UN RAPPORT ALARMANT D'UNE ETUDE FEDERALE AMERICAINE

 

Un rapport de l'US National Toxicology Program (NTP) (Programme National de Toxicologie des USA), mis en ligne le 26 mai 2016, après des expériences de longue durée menée sur des rats, révèle le très grand danger auquel sont exposés les utilisateurs de téléphones portables. Les auteurs ont recommandé que Washington en informe le public, selon une source proche du dossier qui s’est confiée à Microwave News (MWN), publication new-yorkaise réputée pour sa crédibilité auprès des grands médias. Cette vaste étude qui a coûté 25 millions de $, met en lumière les cancers du cerveau ou gliome, mais également le schwannome, cancer du cœur très rare.

Voir aussi le site de Maison saine que nous remercions de nous avoir informés.

 

L'UTILISATION DES MICRO-ONDES DANS LE CONTRÔLE DES POPULATIONS

 

Le Dr. Barrie Trower s’est battu pour l’humanité pendant de nombreuses années. Il a accordé cette interview exclusive à l’ICAACT pour révéler ce qu'il a vu au long de sa carrière dans l'armée concernant l'usage des micro-ondes à des fins militaires peu honorables. Il souligne l'extrême dangerosité de la technologie WIFI, entre autres.

 

DOCUMENTAIRE COMPLET SUR LES COMPTEURS INTELLIGENTS

 

Un documentaire très étoffé sur les compteurs intelligents aux USA, avec les conséquences pour les usagers : incendie de leur maison, doublement de la consommation, problèmes sanitaires graves ...

 

La ligue des Droits de l'Homme face au LINKY

 

"Lynki : un compteur communicant qui en dit beaucoup sur notre vie privée" : tel est le titre du communiqué de la Ldh (Ligue des droits de l'Homme), le 19 avril 2016. La LDH a demandé à la Cnil de vérifier le respect par EDF du Pack de conformité et s'étonne de la brutalité avec laquelle les usagers opposés au Linky sont traités par EDF.

 

 
img faire don
 
 
img revue presse
 

AFM-SICEM en bref

 

Association Française des Malades du SICEM
(SICEM = Syndrome d'Intolérance aux Champs ElectroMagnétiques)
Association totalement indépendante de tout service public, gouvernemental et de toute autre ONG.

Première Association Nationale de malades des ondes électromagnétiques créée et dirigée par des scientifiques. Son objet s'est ensuite élargi au victimes des infrasons d'éoliennes.

Vous avez :

  • des insomnies
  • une très grande fatigue
  • des migraines
  • peut-être aussi des vertiges et des acouphènes...

Alors vous êtes peut-être atteint d'un SICEM ou d'un Syndrome des Infrasons. Contactez-nous